mardi 28 décembre 2010

Volare, oh oh...

© Casa Pagoda
Qui c’est qui va prendre l’avion pour la toute première fois, dans quelques heures? Le fait de ne pas avoir de passeport ne semblerait pas être un obstacle à l'embarquement sur un vol domestique de notre petit Hadrien, deux mois aujourd'hui. C'est du moins ce que nous a affirmé jusqu'ici Vietnam Airlines (à vérifier cela dit au moment du check-in, tout en croisant les doigts par-dessous le comptoir!!!).

Vous l'aurez compris: nous ne sommes toujours pas au bout de nos démarches administratives pour la légalisation de notre fiston. Ayant toutefois obtenu le certificat de naissance agrémenté de son beau stempfel rouge, nous espérons du moins pouvoir inverser l'ordre des priorités en nous octroyant d'abord la récompense...


Cap donc sur Quy Nhon et ses plages de sable fin. Il me tardait de faire découvrir à mon homme ce petit coin de paradis découvert en mai dernier avec Alexandre et Isabelle. Et cette fois-ci, pas question de repartir du Life Wellness Resort sans avoir soutiré au chef tous les secrets de sa savoureuse cuisine!

Bon, les valises n'étant pas tout à fait bouclées (c'est fou la logistique que ça demande un départ en famille!), je vous laisse en compagnie d'Alexandre, dont je viens de retrouver ce cliché relatif à ses débuts aéronautiques. Transbahuté plusieurs fois d'un continent à l'autre, il en sera tout à l'heure à son 51ème vol... 

un petit dodo au plus près des anges, entre Rome et Buenos Aires 
(novembre 2008)

A tout bientôt!
  
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 25 décembre 2010

Jingle Bells, Jingle Bells...




MERRY CHRISTMAS!!! Puisque le décalage horaire joue en notre faveur, avant que la dinde ne débarque dans vos assiettes, je tâcherai de mettre en ligne un petit diaporama résumant nos dernières 24h. Inutile de dire que nous en sommes déjà à la phase digestive (et que c'est bien difficile de résister à l'appel de la sieste...). ENJOY!

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 22 décembre 2010

La voie lactée


Sans vouloir rentrer dans des détails qui n’intéresseraient sans doute pas grand monde ici – je laisse les péripéties relatives aux différentes facettes de la maternité à l’hilarante Mère Bordel – je fais face ces jours-ci à une légère baisse de régime côté allaitement. De peur de caler d’avantage, j’ai mené ma petite enquête quant aux remèdes populaires en cours au Vietnam. Et le verdict a été on ne peut plus unanime: c’est le pied de porc qui favoriserait au mieux la lactation. J’en prends note... tout en poursuivant ma quête de tisane de fenouil. Véritable Graal, au vu de ce qui précède!
  
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 19 décembre 2010

Noël, quand tu nous tiens

J-5, déjà, avant le début des festivités! Alexandre a tellement vite adopté le concept du calendrier de l'Avent que je crains déjà la grosse crise, lorsqu'il découvrira que ce rituel a bel et bien une fin...



Quant à Hadrien et moi, à force d’arpenter le macadam du centre ville, nous avons fini par succomber à l’achat de l’un de ces vulgaires sapins synthétiques made in china qui font le bonheur des commerçants ces jours-ci.



Pas question, en revanche, de l’assortir à son attirail de guirlandes kitchissimes. Ce Noël sera sobre ou ne sera pas! Les petites vietnamiennes en patchwork de Mekong-Quilts ont achevé de nous en convaincre.





Non loin de chez nous, chapeau bas – c’est le cas de le dire – face au "sapin" de l'hôtel InterContinental qui, lui, a carrément joué la carte de l'originalité!


C'est pourtant la porte du Métropole que nous avons poussé pour aller à la rencontre du Père Noël des Francophones, le week-end dernier.


Bien que nous n'étions pas encore tout à fait au point quant aux explications à donner à Alexandre au sujet de la soudaine apparition en chair et en os du bonhomme barbu, l'accueil a été on ne peut plus chaleureux.



Déchiquetage du paquet cadeau en 30 secondes chrono...


...peu ou prou le temps qui a fallu à la soussignée pour engloutir une tranche de cette bûche au chocolat!


Pas si calorique que ça, au fond, en comparaison à ce qui nous attendait le soir même à la réception organisée par notre ambassadeur. En lieu et place des gros tas de Ferrero Rocher (has been, peut-être???), des belles demi-meules de raclette!



Dites "cheeeeese", les enfants! 



  
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 17 décembre 2010

Jamais sans mon iPhone

Santa Claus n'est pas le seul à s’être emparé des rues de Hanoï. Le froid aussi. A l’heure à laquelle je vous parle, le thermomètre n’affiche guère plus de 12°. Ça peut paraître beaucoup en comparaison aux températures glaciales en cours en Europe ces temps-ci mais, avec l’humidité ambiante, c’est loin d’être très plaisant lorsque l’on ne dispose pas d’un bon chauffage chez soi (et encore, on a de la chance d’avoir quelques clims réversibles accrochées aux murs…). Pour sortir se balader avec un bébé porté en écharpe, en revanche, c’est juste l’idéal. Effet bouillotte garantit pour les deux! Du coup, je ne me lasse pas de sillonner les rues du centre-ville, spécialement celles, grouillantes de vie, du quartier des 36 corporations. 
Pour pallier à la frustration de ne pas toujours avoir accès facilement à mon appareil photo (une envie irrépressible de mitrailler tout ce qui m’entoure me saisit à peu près tous les dix mètres, même en taxi), je me suis récemment mise à utiliser l’application Hipstamatic pour iPhone que les addict à la pomme connaissent sans doute depuis belle lurette. Même si le cadrage laisse souvent à désirer (le viseur lui-même est loin d’être précis), je ne peux m’empêcher de trouver une certaine poésie à ces clichés pris au petit bonheur la chance. Ma préférence va pour l’instant à l'objectif John S, utilisé avec la pellicule Ina's 1969, pour le cadre blanc vintage. Cela dit, ils me restent non moins de 335 autres combinaisons possibles à découvrir si, en plus, je me mets à utiliser les différents flashs colorés disponibles. Trêve de bavardages, donc. Pour l'heure, j’espère que vous aurez du plaisir à déambuler en ma compagnie le temps de ces quelques photos. Et rendez-vous d’ores et déjà la semaine prochaine pour d’autres réglages.
















Et un dernier petit essai en famille (raté), pour la route...





Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 13 décembre 2010

Aux ordures, les Pères Noël?

Curieuse découverte, ce matin, que ce traîneau étincelant abandonné parmi les cartons le long de la rue Luong Van Can.


Il ne me faudra pas marcher longtemps avant de tomber nez-à-nez avec son fier propriétaire.


Mondialisation oblige, on assiste depuis le début du mois à une véritable invasion de petits bonhommes barbus dans les rues.


Tout de vermillon vêtus, ils sont pour ainsi dire partout...



Edit du 14.12: je découvre à l'instant le groupe Facebook "pour ceux qui détestent les Pères Noël accrochés aux murs". Quinze membres déjà. J'hésite...
  
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 6 décembre 2010

Figaro, Figaro, Figaroooo!



La première fois, on s'est plutôt arrêté pour le fun, mais à 25'000 dongs la coupe (1 dollar et 30 cents), qui dit mieux? Surtout que le coup de ciseaux de notre coiffeur semble jouir d'une excellente réputation, le long des trottoirs de Yên Phụ. Deux clients attendaient patiemment pendant qu’Alexandre se tortillait dans tous les sens. Les collègues d’à côté? Au chômage technique...
   
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 3 décembre 2010

Plat du jour maison: Bún Bò!



L’état nauséeux qui a caractérisé une bonne partie de ma grossesse m’a empêché de vous parler jusqu’ici de l’un des aspects les plus agréables de notre expatriation au Vietnam: la cuisine. Maintenant que les vapeurs de la saumure de poisson (ou nước mắm, pour les connaisseurs) n’ont plus de prise sur mon estomac, me voici prête à endosser le tablier pour vous servir l’un des mes plats préférés: le Bún Bò. Une salade à base de vermicelles de riz (bún), de bœuf () et de crudités à la sauce aigre-douce, dont la réalisation m'a été dévoilée par Lien, notre fée du logis, aujourd'hui éloignée de force des fourneaux.


Ingrédients pour 4 personnes:
500 g de filet de bœuf (ou rumsteck) émincé
500 g de vermicelles de riz fraîches du marché (ou, à défaut, des bun industrielles que vous aurez préalablement cuit dans un peu d'eau)
200 g de pousses de soja
1 carotte
1 chou-rave
quelques feuilles de laitue
herbes aromatiques fraîches (notamment basilique thaï, coriandre, menthe)
1 petit piment
4 gousses d’ail
150 g d’échalotes
100 g de cacahuètes
1 dl d’huile de cuisson (soja, colza ou arachides)
1,5 dl de vinaigre de riz
1 c. à s. d'huile de sésame (en version asiatique, noire et très concentrée)
4 c. à. s. de sauce aux huîtres
6 c. à s. de sauce nuoc mam
6 c. à s. de sucre
sel et poivre du moulin

Préparation:
  1. Mariner l’émincé de bœuf dans 2 cuillères à soupe de sauce aux huitres, 1 cuillère à soupe d’huile de sésame, 3 gousses d’ail pressées, 3 échalotes finement hachées, du sel et du poivre. Réserver au réfrigérateur pendant une bonne heure.
  2. Pendant ce temps, réduire en rondelles le restant des échalotes et les frire dans une grosse louche d’huile jusqu’à obtenir une texture croustillante (1 à 2 minutes max). Pensez d'ores et déjà à réserver une à deux cuillères de cette huile de friture aromatisée pour la cuisson de la viande.
  3. Dans une poêle anti-adhérente, rôtir brièvement les cacahuètes puis, dans un mortier, les concasser grossièrement.
  4. Peler la carotte et le chou-rave et les passer à la râpe à trous fins. Parsemer la julienne ainsi obtenue d’une grosse pincée de sel (histoire de l’attendrir) et rincer à l’eau au bout d’une dizaine de minutes. Puis, rajouter 4 cuillères de vinaigre de riz, 1 cuillère de sucre et, si besoin, encore une pointe de sel.
  5. Préparer la sauce nước chấm (la même qu’on utilise pour faire trempette avec les nems) en mélangeant 1 dl de vinaigre de riz, 5 cuillères de sucre, 6 de nuoc-mam, 1 petit piment rouge finement haché (auquel vous aurez préalablement enlevé les pépins), 1 gousse d’ail écrasée et du poivre. Rallongez avec 3 dl d’eau.
  6. Passer très brièvement les vermicelles au four à micro-ondes (ou, à défaut, dans de l'eau frémissante) afin de les tiédir.
  7. Faire brièvement sauter l’émincé de bœuf dans le fond d’huile aromatisé aux échalotes précédemment mis de côté. Rajouter les pousses de soja, 1 à 2 cuillères à soupe de sauce aux huitres, du poivre du moulin et poursuivre la cuisson pendant deux minutes.
  8. Dans des bols individuels, repartir la laitue sommairement coupée, les herbes aromatiques, la julienne de carotte et de chou-rave. Rajouter les vermicelles de riz. Couvrir avec le bœuf sauté (encore chaud) et arroser à son goût avec la sauce nước chấm. Parsemer de cacahuètes et d’échalotes frittes. Servir aussitôt.

Remarques:
  • Les quantités, et par conséquent les proportions entre viande, vermicelles et légumes, sont bien sûr aléatoires. A chacun de trouver son équilibre.
  • Selon les recettes, on peut trouver des chips d’ail au lieu des échalotes frittes.
  • On peut également ajouter à ce plat des nems coupés en morceaux.

Vous vous souvenez de l'émission "Vie ma vie"? 
Pendant que je fais la popote, c'est Lien qui bouquine 
(enfin, quand Hadrien et Raspoutine veulent bien lui laisser 
les mains libres...), tout en supervisant de loin mon travail.
Résultat des courses: un déjeuner presque parfait! ;-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 30 novembre 2010

Layettes & co


Un mois jour pour jour après avoir quitté la maternité, me voilà déjà en train de ranger les pyjamas et les bodies taille naissance au fond du placard. Rien de très étonnant puisque Monsieur a déjà atteint les 57 cm (pour près de 5 kilos...). De quoi faire un peu de place à sa nouvelle garde-robe dont voici en photo quelques pièces en lin doublé soie dessinées par Marine (encore une archi piquée de couture!). Pour les mamans expats qui ne connaîtraient pas encore cette ravissante collection destinée aux 0-2 ans, rendez-vous Sous le Figuier* en compagnie de Chris, le mercredi de 14h à 16h et le samedi de 10h à 12h30.

* 6A, Lane 1 Âu Cơ, Lang Nghi Tàm, Hà Nội (à côté de l'hôtel InterContinental)




Rendez-vous sur Hellocoton !