dimanche 10 octobre 2010

Millénium


Ça y est! Nous voilà enfin au tant attendu 10 du 10 du 10, apogée des festivités d’une ville toute affairée, depuis dix jours, à souffler ses mille bougies. C’était l’année 1010 lorsque le monarque Ly Thái Tô décidait de transférer sa capitale sur le delta du fleuve Rouge, à Thang Long – littéralement "Dragon en plein essor" –, l’actuelle Hanoï. Mille ans plus tard, c’est au milieu d'une forêt de drapeaux rouges que les autorités locales viennent de donner le coup d’envoi à un grandiloquent défilé clôturant les commémorations, pile face au mausolée du Président Hô Chi Minh.
Tout ce faste aurait-il été au goût du patriarche? J'en doute fort. A en croire un récent article paru dans L’Express, il est surtout loin de réjouir l'ensemble de la population locale, qualifiée d'exaspérée au vu des 63 millions de dollars engloutis pour l'occasion, pots-de-vin compris. Dans mon entourage, je ne peux que témoigner d'une relative indifférence face à tout ce tapage médiatique à la gloire du Parti. Exception faite pour les feux d'artifice qui étaient sensés clore les festivités ce soir, mais qui sont partis en fumée avant l'heure avec l'explosion de l'un des entrepôts de stockage. Bilan: au moins quatre morts (c’est une fois de plus la presse française qui nous l'apprend...). Si rien n’a été ébruité dans les journaux du pays, voici ce que l’on pouvait lire hier soir sur le site Vietnam+ :

«Hanoi a décidé de ne pas tirer de feux d'artifice dans la soirée du 10 octobre afin que les fonds destinés à les financer soient offerts à la population des provinces du Centre lourdement sinistrées par les récentes inondations. En l'honneur de son Millénaire, la capitale avait programmé 29 tirs dans ses arrondissements, districts et chefs-lieux. Nguyen Cong Soai, secrétaire adjoint permanent du Comité du Parti communiste du Vietnam pour Hanoi, a expliqué en effet que ces derniers jours, les inondations ont causé de grandes pertes humaines et matérielles dans les provinces du Centre. Afin de continuer de partager les pertes avec les populations du Centre comme de manifester les sentiments et la responsabilité de la capitale envers l'ensemble du pays, Hanoi a décidé de ne pas tirer de feux d'artifice pour son Millénaire.»

Quelle grandeur d'âme! Surtout, ne jamais perdre la face, coûte que coûte!
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire