mercredi 26 janvier 2011

Il était une fois… un vaudeville au sein du foyer!

                            
Aujourd’hui, 23ème jour du 12ème mois lunaire, on célèbre au Vietnam le Têt Tao Quân (que l'on traduit en français par génie du foyer), dont voici la légende:

Il était une fois, un bûcheron qui vivait avec sa femme à la lisière d’une forêt. Ils étaient pauvres et n’avaient pas d’enfant. Au début, ils menaient une vie simple et honnête. La vie étant de plus en plus difficile, le mari devint violent. Il commença à boire et quand il était ivre il battait sa femme. Malgré son amour sincère pour son mari, elle ne put plus le supporter. Un jour, ayant vu son mari le couteau à la main, elle s’enfuit dans la forêt. Le soir, elle arriva près d’une hutte dans une clairière: la demeure d’un chasseur. Après l’avoir écoutée, le chasseur eut pitié d’elle et accepta de l’héberger. Bientôt, des liens affectueux et amoureux s’établirent entre eux.  
Quant au bûcheron, après la fuite de sa femme, il fut pris de remords et décida de partir à sa recherche. Heureusement, il la retrouva, pleura et la supplia de rentrer à la maison avec lui. Pendant qu’ils se lamentaient car la femme aimait encore son mari, le chasseur revint. Paniquée, la femme cacha son mari sous une botte de paille derrière la maison. La chasseur demanda à sa compagne d’allumer la botte de paille pour cuire le chevreuil qu’il avait capturé. Elle refusa. Il fit donc lui-même le feu. Le pauvre bûcheron n’eut pas le temps de s’échapper et périt dans les flammes. La femme, désespérée d’avoir causé la mort de son mari, se jeta dans le feu. Le chasseur, n’en comprenant pas la raison, crut qu’il avait commis quelque offense. Il sauta aussi dans le feu pour suivre sa bien aimée.  
Cette fin tragique émut le Ciel. Il décida qu’ils seraient réunis, désormais, autour du feu, au service du foyer, en témoignage de leur amour conjugal. Le trio devint ainsi le génie du Foyer.
D’après Une Introduction à la connaissance du Vietnam de Tran Thi Hao, L'Harmattan 2007
  
La célébration de cette fête donne notamment lieu à des scènes de rue riches en couleurs où l'on brûle de drôles d'articles en papier représentant des bottes (forcément par trois paires), des vêtements de cour, des toques de mandarin et, surtout, des liasses entières de faux dollars. La croyance veut en effet que le trio, devenu génie du foyer, remonte au ciel une semaine avant le passage à la nouvelle année afin de faire un rapport détaillé à l'empereur de Jade quant à la conduite des humains placés sous sa tutelle. Une offrande (les mauvaises langues diront un petit bakchich) est donc toujours de mise...




Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires: