lundi 7 mars 2011

Bons baisers de Hanoï


Ça y est, je peux enfin souffler… 

C’est fou comme les rôles s’inversent au fil du temps! Avant, c’était à mes parents de se faire du sang d’encre lorsque je baroudais seule sur les routes du monde. 
 
Et voilà qu'aujourd’hui c’est à mon tour de me faire du souci pour mon père, rentré en solo ce week-end de son séjour hanoïen. Un porte-à-porte qui a duré près de 30 heures, entre le vol pour Paris et celui pour Genève, les différentes attentes et le train qui l’a ramené jusqu’au Tessin.

Bon, l’important c’est qu’il soit arrivé à bon port, sans même s’égarer à l’aéroport Charles-de-Gaule.

Comme une lettre à la poste, ou plutôt l'une de ses nombreuses cartes-postales*... 

Ce qui veut dire qu’il connaît désormais le chemin! :-) 


*Clin d’œil au sujet de ma dernière photo du mois
  
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Oh ! je préfère les voir souriants dans le panier, ces pauvres cochons :(.

    J'espère que ça s'est bien passé pour ton père. Les photos, (géniales, comme d'habitude) me font penser qu'il s'est laissé surprendre par le paysage. Et quel bonheur de revoir sa famille, j'imagine!

    Bises =^.^=

    RépondreSupprimer
  2. @aline: Je suis bien d'accord avec toi, même si je n'arrive pas à renoncer à la charcuterie pour autant... ;) Bises!

    RépondreSupprimer