mercredi 29 juin 2011

Cheese, again!

Juillet approche à grands pas et la ville se vide petit à petit de bon nombre de ses expats. En cette période de transhumance, quelques départs s’annoncent hélas définitifs, comme celui du petit Ahaan, un camarade de classe d’Alex, dont j’avais bien du plaisir à côtoyer la maman pour des activités extrascolaires (du genre partager un bon curry fumant à midi par exemple, yummy!). Les deux s’en retournent à Bombay d’ici deux semaines. Et oui, c’est ça aussi la vie d'expat. Se lier d'amitié pour finalement avoir à se dire au revoir quelques mois plus tard (tout en sachant qu’il y a bien peu de chances que l’on se recroise un jour).

Bref, qui dit fin d’année scolaire, dit forcément photo de groupe. On a entamé notre collection l’année dernière chez Rainbow School, voici la nouvelle mouture, version System's Little House. En ce qui me concerne, j’aurai au moins appris que le terme caterpillar ne désigne pas seulement une marque d'engins de chantier ou des pompes... (c’est honteux, mais j’ai comme l’impression que petit bout de chou ne va pas tarder à me donner des leçons en english!).
  

On n’attend maintenant plus que la rentrée – fixée au 16 août prochain – pour que les chenilles deviennent… blossom (là encore j’ai dû ouvrir mon Colins!). Entre-temps, tout plein de longs week-ends sont au programme: dans l’arrière-pays et les régions montagneuse du Nord, le long du littoral et sur quelques-unes des îles qui lui font face. Aussi, last but not least, une dizaine de jours à Singapour pour découvrir enfin le chantier de Pungoll, retrouver un peu de modernité, faire quelques emplettes, voire surfer sur Facebook en toute impunité.

Vous l'aurez compris: pas de retour en Suisse prévu pour notre petite famille cet été, bien qu'il faudra m'y résoudre un jour ou l'autre, si notre aventure asiatique se prolonge au-delà des deux ans initialement prévus... Je commence d'ailleurs à y réfléchir, histoire de préparer un séjour ad hoc. Plusieurs choses me tiendraient à cœur, outre le fait de pouvoir vous embrasser et vous présenter le fruit de mes entrailles:

  • me balader de cabane en cabane au milieu des rhododendrons en fleur (là, mon père et mon frangin devraient être ravis!)
  • danser le tango argentin à la lueur des étoiles (j'en connais un qui le sera moins, mais c'est une condition non négociable...)
  • participer à un atelier burlesque avec Polly
  • m'initier aux rudiments de la couture avec Ema
  • pouponner les petites Louise et Mia
  • me balader le long du lac avec Kenzo et sa maîtresse
  • me gaver de figues fraîches (et en profiter pour faire un plongeon en mer Égée???)
  • me faire pardonner du mieux que je pourrai pour le manque de suivi au niveau des mails...

La liste est bien sûr non exhaustive, mais la première condition va, je crois, déterminer toutes les autres... Juin 2012? En attendant de l'allonger, je vais déjà tâcher de mettre mon blog à jour. Les derniers diaporamas d'Alexandre et Hadrien datent de Noël. A ma décharge, le fait que je n'ai eu jusqu'ici qu'un netbook d'à peine 10 pouces pour gérer le blog. Mais un vrai ordinateur portable vient de faire son apparition à la maison. Affaire à suivre, donc! ;)

Pour l'heure, voici déjà une photo des retrouvailles d'Hadrien avec son petit camarade de maternité, Raphaël, de 24 heures son aîné. Il se trouve que le monde est tout petit à Hanoï, puisque le grand-frère du petit bonhomme en question est lui aussi dans la crèche d'Alexandre. Costauds les petits gars pour leur huit mois, n'est-ce pas? 


Bises à vous les fidèles! 


PS: J’avais commencé ce post sur un ton enjoué, mais le cœur n’y est plus depuis que j’ai appris le drame d’une Française établie ici, dont le bébé de quatre mois vient d'être frappé de mort subite pendant son sommeil. Pas plus tard que la semaine dernière, je me promenais sur son blog en me délectant de ses petites joies, anecdotes et tribulations quotidiennes. Que le bonheur est une denrée fragile! Hasard du calendrier, Hadrien vient de nous faire deux nuits consécutives de dix heures, un exploit pour lui et une aubaine pour moi... que je vis désormais avec une certaine angoisse à la lumière de cette bien triste nouvelle...

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

  1. Super la photo de classe, j'adore les maîtresses avec les pieds dans le sable ^^

    RépondreSupprimer
  2. Bien des pensées pour ton amie et son entourage.

    RépondreSupprimer
  3. je t'attends avec impatience ma belle! bel été à toi tes bonshommes!

    RépondreSupprimer
  4. Oui, le bonheur est fragile, je suis triste pour ton amie... si tu viens en Suisse, je trouverai bien un moyen pour venir vous voir, ou vous inviter à la maison :-)) en attendant, profite de chaque instant, tes fils sont magnifiques! Bises de Malacca

    RépondreSupprimer
  5. @noemagosa: Et bien moi, j'ai fini par le détester ce bac à sable. J'en ai partout à la maison. Argh!!!

    @niwatori: Merci pour elle.

    @polly: A toi aussi! :)

    @la_smala: Oh, vous êtes à Malacca! A une semaine près, on aurait presque pu s'y croiser. J'hésite en effet à y aller depuis Singapour... On sera là-bas du 7 au 17, petit détour par Bintan compris.

    RépondreSupprimer
  6. coucou ma belle! Avec grand plaisir pour l'initiation aux rudiments de la couture. Du reste, je n'oublie pas notre projet entrepreneurial!!! En tout cas, je découvre tes/vos aventures avec bonheur et pense très souvent à toi. A très vite je l'espère. Becos, Ema

    RépondreSupprimer
  7. @ema: Notre projet entrepreneurial? J'y pense plus que jamais. On en discute de vive voix 1dc4? ;) Gros becs d'ici là!

    RépondreSupprimer