vendredi 14 octobre 2011

Pour Tout L'Or De La Birmanie

Enfin une actualité somme toute encourageante en provenance du Myanmar, alias la Birmanie! Même si l'amnistie tant attendue a finalement laissé beaucoup de dissidents derrière les barreaux, le nouveau président Thein Sein  entré en fonction en mars dernier suite à la dissolution de façade de la junte militaire  semblerait décidé à entamer quelques réformes. Pourvu que ce ne soit pas juste de la poudre aux yeux!

Une chose qui n'est pas du toc, dans ce pays martyrisé par tant d'années de dictature, c'est incontestablement la ferveur religieuse (opium du peuple, diront certains...). C'est elle qui est à la base du monument bouddhique le plus époustouflant qui soit: la pagode (ou paya) Shwedagon de la capitale déchue Yangon. Non seulement un dôme doré de 98 m de hauteur entièrement recouvert d'or, mais également toute une forêt de temples, de pavillons, de pagodons, de sculptures et j'en passe à couper le souffle du plus désabusé des voyageurs.

En parlant de voyageurs au long cours, nul mieux que Rudyard Kipling n'a probablement retranscrit l'émotion au moment de la sortie de la douce pénombre de l'escalier qui mène à la plateforme: «Alors un mystère doré se leva à l'horizon, une merveille étincelante superbe qui brillait au soleil dont la forme n'était ni celle dôme musulman, ne celle d'une flèche de temple hindou. "Voici la vielle Shwedagon" lui dit un compagnon... Et le dôme doré lui dit: "Voici la Birmanie, un pays qui sera différent de tous ceux que tu connais"». Suivez le guide...


Carrefour à l'entrée Nord de la pagode

Deux imposants chinthe (divinités protectrices mi-lion mi-dragon) gardent les quatre entrées de la pagode

Les incontournables marchands du temple...
L'éblouissement à l'état pur!


Les ablutions rituelles suivant son jour de naissance











D'autres billets sur le sujet:
Birmanie #6: Une dernière couche?
Birmanie #3: Lac Kandawgyi
Birmanie #2: Yangon Downtown
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. La jeune femme qui prie assise les yeux fermés est magnifique...
    Chouette de voir une autre façade de ce pays méconnu :)

    RépondreSupprimer
  2. Aaaahhhh ! Les pavés brulants sous les pieds nus ! ;)
    Nan, j'rigole, j'ai retenu autre chose de ma visite à la Shwedagon, quand même ! Je suis du mercredi après-midi, seul jour à être coupé en deux. J'ai donc pris en photo l'éléphant sans défense (j'adore les éléphants, j'ai compris pourquoi) partout où on en voyait et particulièrement ici.
    J'y ai aussi appris que si mon signe est celui de la fin, de la mort et de la lune, il signifie qu'après la fin vient la renaissance, et que c'est aussi très positif car il faut bien que tout finisse pour pouvoir recommencer.
    A méditer...

    RépondreSupprimer
  3. @curieuse_voyageuse: Je t'avoue que j'ai hésité un moment avant de déclencher car je trouve moyennement sympa de voler ce genre de photos.. MAIS, comme tu dis, elle était magnifique (et encore d'avantage en vrai!).
    Décidément, cette Birmane n'aura laissé personne indifférent. A commencer par mon mari qui, plusieurs jours après notre passage à la Shwedagon, au détour d'une conversation sur le faciès local, me mentionne cette jeune femme "en train de prier dans un pavillon". C'est non sans une pointe de jalousie que je lui ai montré ma photo, mais bon... Elle était VRAIMENT magnifique! ;)

    @estellecalim: Moi aussi je suis du mercredi, mais du matin. Avec défenses, donc! ;) Dois-je en conclure que si mon signe est celui du début, il signifie qu'après la renaissance vient la mort??? :/

    RépondreSupprimer
  4. magnifique comme d'hab, surtout la 97 et bien sur la belle prieuse... en pull bleu :-D (si on veut la fille il faut aussi prendre la mere...) Autre question: l'association du vert et de l'or est peu commune. Y a-t'il une raison particuliere pour la cette preponderance de cette association dans ce temple?

    RépondreSupprimer
  5. @chris: Bonne stratégie, effectivement... ;) Je ne crois pas qu'il y ait une explication pour l'association du vert et de l'or. Le vert me paraît juste être souvent la couleur de le tôle ondulée, dont les Birmans font grand usage, y compris dans l'architecture religieuse.

    RépondreSupprimer
  6. Ah non, le début ne précède pas la fin :)
    Le début, c'est le dimanche, jour du soleil (celui de ma moitié, la vie est bien faite). Pour le mercredi matin, il me semble qu'il s'agit de la méditation. C'est basé sur les phases de la vie du Bouddha :D

    RépondreSupprimer