mercredi 30 mars 2011

Je blogue, tu blogues, il blogue...


Bien que je me sente comme un poisson dans l’eau en terre tonkinoise, je ne peux m'empêcher de me demander comment j'aurais vécu l'expérience de l'expatriation avant l’avènement d’internet et du wifi. Comment aurais-je managé mon quotidien sans podcasts, sans YouTube, sans la moindre émission en ligne (merci Yves Calvi et Daniel Schneidermann!), sans l'ombre d'une application i-Phone et, surtout, SANS BLOGS?
   
Je ne parle pas tant de celui-ci, plutôt silencieux depuis quelques temps (il soufflait pourtant hier sa toute première bougie!) que de ceux dont la lecture quotidienne m'accompagne depuis des mois, au point d'avoir en bonne partie étanché ma soif de magazines.
     
Je pense par exemple à celui de Garance Doré ou de Géraldine Dormoy, stars incontestées de la blogosphère fashion, ou à celui, plus intimiste, de Pollyune vintage-girl que j'ai eu beaucoup de plaisir à côtoyer dans le cadre de mon dernier travail et dont je ne loupe aucune démêlée cosméto-bio.
    
Dans un autre registre, je pense à celui d'une famille de petits suisses partie voyager 1 an à 4 autour du monde, et qui me laisse à la fois admirative, rêveuse (Yes, we can!) et bien souvent hilare. 
    
Je pense également à celui d'une Fille en Chine qui vient tout juste de donner naissance à un craquantissime Edgar (ceux qui savent à quel point je souhaitais donner ce prénom à notre petit dernier ne seront pas étonnés d'apprendre que je ressens plus d'un atome crochu pour cette Française vivant à Canton) ou, encore, à celui de Ye Lili de Vue de Chine... et d'Ailleurs (que je remercie au passage pour le billet dont j'ai fait l'objet récemment) avec qui j'ai eu l'occasion d'échanger quelques mails fort sympathiques.
    
Je pourrais bien évidemment citer des dizaines d'autres sites (cf. ma blogroll tout sauf exhaustive dans la colonne de gauche...) dont ceux de la joyeuse bande de galopins participant à La Photo du mois chapeautée par Tambour Major et Olivier d'Evian.
    
C'est d'ailleurs, me semble-t-il, en butinant sur le blog de ce dernier que j'ai récemment fait la connaissance d'Alex et Delphine, un couple d'illustrateurs frenchies vivant à Tokyo et auteurs de l'excellent blog Issekinicho. Un échange d'abord virtuel qui a débouché sur une sympathique soirée à la maison, dimanche dernier, lors de leur passage au Vietnam. Les pauvres, c'est en fuyant le nuage radioactif qu'ils ont fini par se retrouver dans le brouillard le plus épais du côté de Sapa. Ne manquez pas néanmoins leurs photos, absolument magnifiques! 
   
Sur ce, trêve de bavardages, il est grand temps que je reprenne mon blog en main, moi aussi... 

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 25 mars 2011

Le jour d'après...


N'ayez crainte! On va bien, tout va bien...

L'état de désolation de cette route hanoïenne aux prises avec ses câbles électriques n'a rien à voir avec le tremblement de terre qui a frappé le Triangle d’Or la nuit dernière et dont les secousses ont été fortement ressenties dans toute la péninsule indochinoise.

Le cliché illustre bien, néanmoins, notre inquiétude face à un danger qui semble bel et bien réel. Et d'actualité, il va sans dire. 

Hier, les secousses enregistrées dans la capitale vietnamienne n'étaient que de magnitude 3-4, mais que se passerait-il avec des valeurs de 6-7, voire davantage?

Ayant fraîchement en mémoire les terribles images en provenance du Japon et de Nouvelle-Zélande, je n'ose imaginer l'ampleur des dégâts dans une ville grouillante de monde comme la nôtre, à l'architecture totalement anarchique, et dont je ne me fais pas trop d'illusions quant à la rigueur des normes parasismiques.

Au fait, elle préconise quoi déjà la méthode Coué?

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 15 mars 2011

La photo du mois: sur les murs

Joli thème que celui choisi par Céline ce mois-ci, "sur les murs"! Les murs étant l'un de mes sujets de prédilection en photo depuis mon installation au Vietnam, on peut dire que j'avais l'embarras du choix en parcourant les fichiers numériques de mon ordinateur.

Mon coup de cœur va cependant à ce cliché, pris il y a quelques temps dans les ruelles du centre historique de Hanoï. 
 

Que les esprits mal tournés se ravisent. Ces numéros de téléphone portable n'ont aucune relation avec les heureuses propriétaires des culottes immaculés virevoltant au vent juste au-dessus. Il s'agit plutôt de publicité sauvage de la part d'entreprises de démolition. Rien de plus commun par ici.

Et chez les autres participants à La Photo du mois, que va-t-on découvrir? Vite un petit click chez Alice, Anne, Blogoth67, Caro, Caro[line], Caroline, Céliano, Céline, Chouchou, Clara, Claude, Cynthia, Damien, Danièle, DoremiDoréus, Dorydee, EnnairamFabienne, François, Frankonork, Genki, Gilsoub, Godnat, GouliGuillaumeJo Ann, L'azimutée, Mandy, Marie, Marion, NathalieNolwenn, Olivier, Sébastien, ShandaraStéphane, Tambour Major, Tania, Thib, Véronique, Virginie, VivianeD&G et 100driiineVous désirez participer à La Photo du Mois? Rien de plus simple: contactez Olivier.
 

Le thème du mois de février (#2): mon trésor
Le thème du mois de janvier (#1): dans le ciel
   
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 14 mars 2011

4 mois et des poussières, sur fond de confettis


Plus de deux mois d'attente pour que petit fiston soit enregistré en bonne et due forme en tant que citoyen suisse. Il n’y a pas le feu au lac, mais tout de même!

Alors que nous commencions à désespérer d'obtenir un jour son passeport (il nous a au préalable déjà fallu le même laps de temps pour pouvoir réunir les papiers à soumettre à l'ambassade), voilà que nous sommes enfin convoqués afin de procéder à la prise des données  biométriques. Comme quoi, le dossier avance! :)

Pendant ce temps, les clichés numériques ne cessent eux de s'entasser dans le disque dur de mon ordinateur. Derniers en date, ceux du "mardi gras" organisé la semaine dernière par le Cercle des Francophones, lors duquel Alexandre a raflé un tout petit prix au concours de déguisement. Rien de très original, à vrai dire, sous ces latitudes. Juste un áo dài, tellement ajusté qu'il n'a même pas terminé la journée, mais qui a fait son petit effet. 

A part ça, au chapitre "le temps qui passe", c'est justement en essayant de mettre un peu d'ordre dans les centaines, que dis-je, les milliers de jpg de notre bien heureuse progéniture que je viens de réaliser que mon "congé mat" serait déjà dépassé de trois semaines si j'étais restée au pays. Gulp!

Voilà encore un point positif de cette expatriation (bien que, par moments, je me dis que ça me reposerait un peu de laisser la marmaille derrière moi le matin pour aller bosser...).

Allez, dans les semaines à venir je vais au moins essayer de me retrousser les manches pour vous servir quelques photos des périples effectués avec nonno.

A bientôt, donc!

  



Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 7 mars 2011

Bons baisers de Hanoï


Ça y est, je peux enfin souffler… 

C’est fou comme les rôles s’inversent au fil du temps! Avant, c’était à mes parents de se faire du sang d’encre lorsque je baroudais seule sur les routes du monde. 
 
Et voilà qu'aujourd’hui c’est à mon tour de me faire du souci pour mon père, rentré en solo ce week-end de son séjour hanoïen. Un porte-à-porte qui a duré près de 30 heures, entre le vol pour Paris et celui pour Genève, les différentes attentes et le train qui l’a ramené jusqu’au Tessin.

Bon, l’important c’est qu’il soit arrivé à bon port, sans même s’égarer à l’aéroport Charles-de-Gaule.

Comme une lettre à la poste, ou plutôt l'une de ses nombreuses cartes-postales*... 

Ce qui veut dire qu’il connaît désormais le chemin! :-) 


*Clin d’œil au sujet de ma dernière photo du mois
  
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 1 mars 2011

Un an déjà...

Alcool et allaitement ne font pas très bon ménage, mais permettez-moi de porter un toast à l'occasion de l'anniversaire de notre première année en terre tonkinoise. 

Une année toute en chamboulements qui a d'abord commencé avec un tremblement de terre au Chili et une tempête Xynthia balayant la moitié de l'Europe. 

C'est en écoutant ces tristes nouvelles que l'on s'affairait aux dernières tâches d'avant départ: les allers-retours au garde-meuble pour planquer les ultimes cartons, les coups de patte à la hâte avant de rendre l'appartement, le bouclage des valises, le chat a shooter aux phéromones et j'en passe.

Puis, l'interminable attente à l’aéroport, l’angoisse de devoir rebrousser chemin et plus nulle part où aller...
 
Mais aussi, l’arrivée à Hanoï, l'installation dans notre nouvelle maison, l'achat en toute hâte d'un matelas à poser à même le sol, les premiers hauts-le-cœur et la surprise de découvrir que l’on est finalement quatre embarqués dans l’aventure

Notre tout premier phở bò en famille (c'est en contemplant ma tignasse actuelle que je réalise que l'eau a tout de même bien coulé sous les ponts...)
Sous la couette, non plus 3 mais 4 petits suisses, si l'on tient compte du photographe officiel de la famille. Le poilu birman était, quant à lui, juste en-dehors du champ...
Rendez-vous sur Hellocoton !