mardi 11 septembre 2012

De la Passion dans nos Vies


Vous connaissez mon engouement pour la photographie, n'est-ce pas? Tout comme celui pour la cuisine, probablement. Et bien, j'ai récemment participé à un atelier de photo culinaire qui m'a donné très très envie d'approfondir le sujet. Bien qu'extrêmement mal équipée (je dis ça en passant, puisque mon anniversaire tombe dans exactement deux semaines...), je me suis amusée à mettre en pratique quelques uns parmi les nombreux conseils dispensés par Michael Fountoulakis, photographe professionnel récemment échoué à Hanoï (c'est lui qui a illustré les deux superbes livres de Tracey Lister et Andreas Pohl Koto, A culinary journey through Vietnam et Vietnamese Street Food).

Le résultat de mes clichés gourmands est loin d'être parfait mais ce n'est pas l'objet de ce post (on pourra toujours discuter des questions techniques le jour où j'aurai un vrai reflex avec de beaux objectifs lumineux entre les mains, hein?!!!)Moins cher qu'un Nikon D800 (j'y vais un peu fort là, mes quarante ans étant dans seulement 744 jours...), je vous propose aujourd'hui une petite confiture faite maison qui mettra de la passion dans votre quotidien et cela dès le petit-déj. C'est ma copine Christine de Saigon qui m'a fait découvrir cette délicieuse recette (il faudra que je lui consacre un billet car, depuis, elle a lancé sa petite entreprise dont le nom est tout un programme: "Ma folie macarons"! :P).

Bref, voici de quoi remplir d'exotisme environ 4 bocaux... "Bonne Maman", pour s'entendre:


Confiture Passion-Vanille
environ 4 kilos de fruits de la passion
sucre blanc + sucre roux
1-2 gousses de vanille
1 verre d'eau

Couper les fruits de la passion en deux afin d'en extraire la chair. Séparer autant que possible les pepins à l'aide d'une chinois ou d'un presse-purée (je conseille néanmoins d'en laisser quelques uns pour qu'on puisse reconnaître le fruit à travers le bocal). 

Dans une casserole, peser le jus ainsi obtenu et rajouter la moitié de son poids en sucre (pour 1 kg de jus, par exemple, rajouter 250 g de sucre blanc et 250 g de sucre roux).

Rajouter un verre d'eau (env. 2 dl) ainsi que la vanille coupée dans le sens de la longueur et portez à ébollition en remuant constamment.

Au bout d'une demi heure, vérifier la consistance de la confiture en déposant quelques gouttes sur une petite assiette. Elle doit légèrement se figer.

Lorsque la confiture est prête, versez-la dans des pots préalablement ébouillantés. Retournez-les bien fermés, le couvercle en bas, jusqu'à total refroidissement. 

Il ne me reste qu'à vous souhaiter une bonne dégustation! 


PS: Au fait, vous me donnerez des nouvelles quant au prix d'un kilo de fruits de la passion en Europe, hein? Probablement le même que pour des cerises au Vietanam... 


Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

  1. Roooh t'es modeste, surtout si toutes tes photos sont aussi belles que la première!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, il y en a vraiment des ratées, mais celle-ci je l'aime encore assez. Du beau travail d'amateur, on va dire... ;)

      Supprimer
  2. Ton article m'inspire au moins 5 remarques :
    _ tu m'as fait mourir de rire avec ton => "Bien qu'extrêmement mal équipée (je dis ça en passant, puisque mon anniversaire tombe dans exactement deux semaines...)"
    _ un D800 carrément ? Tu vas tous nous laisser sur le carreau là (je ne me suis même pas autorisée à le mentionner dans mes wish-lists même si j'en ai entendu beaaaaaucoup de bien)
    _ comme d'habitude tu exagères, ta photo est magnifique, ce qui veut bien dire que c'est la maîtrise de la lumière qui fait tout et moins l'appareil. _ Y aurait-il une touche de retraitement sur cette photo et laquelle ? (je suis en plein dans les (re)lectures de "Dodge and Burn" et de la méthode de PhotographyConcentrate)
    _ il me semble que les macarons de Christine que tu mentionnes sont ceux qui tu m'avais fait goûter ? Si oui, je plussoie avec vigueur et affirme qu'ils sont délicieux !

    Bises,
    Maïeva Voyage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rassure, le D800 est un wish à très long terme, mais je commence à préparer le terrain dès maintenant... ;))) Pour ce qui est du retraitement, oui il y en a eu: filtre high-pass sur la confiture pour la rendre plus nette et brillante (ayant travaillé en manuel à cause du Nik50mm 1.8, la netteté n'était pas top) et outil dodge pour enlever une tache en dessous de la cuillère que je n'avais pas remarquée en prise de vue. Je n'ai pas encore attaqué la lecture de "Dodge and Burn" mais je vais peut-être m'y mettre ce soir. De quelle méthode Photography Concentrate parles-tu sinon? Quant au dernier point, oui il s'agit bien de ces macarons là. Il faudrait pouvoir descendre plus souvent à Saigon, n'est-ce pas? Bisous, bisous!

      Supprimer
  3. bamboudechemin.overblog.com12 septembre 2012 à 01:02

    Miam! Encore!!!

    PS/ L'élève dépasse le maître photoshop visiblement...;-) ou presque! Il m'en reste un peu pour ne pas faire pâle figure. Mais je vois que ça progresse vite. Bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que non, le passage sur mac (enfin!) et, surtout, à la version cs6 m'ont fait perdre beaucoup de reflexes. De plus, ces derniers temps j'ai un peu mis PS de côté pour tenter de comprendre le fonctionnement de Lightroom. Mais une chose est sûre, j'adore toujours autant bidouiller... :)

      Supprimer
  4. Je suis tombée sur ça par hasard: www.festivalphotoculinaire.com et j'ai pensé à toi!

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, ta photo est très très belle !
    Pas de fruits de la passion chez nous mais je fais la même recette avec des mangues.

    RépondreSupprimer
  6. C'était là ma toute première confiture maison (la chance du débutant, si on veut..), mais il me reste tout plein d'expérimentations à faire: mangues, goyaves, fruit du dragon, pomelos,... ;)

    RépondreSupprimer