dimanche 19 mai 2013

Double escapade au paradis

Je n'en menais pas large en m'aventurant pour la première fois - seule avec fiston numéro 2 - dans le tentaculaire réseau de métro tokyoïte. Pas question de me dégonfler toutefois. Il est un lieu dans la capitale nippone que toute personne piquée de couture ne louperait pour rien au monde. Je parle de Nippori, quartier également connu sous le nom de "Fabric Town". Une appellation qui est bien évidemment tout un programme...






L'endroit (essentiellement une longue rue) ne compte pas moins de 85 magasins spécialisés dans le textile. Une adresse se démarque pourtant des autres tant le choix des matières et des imprimés y est impressionnant. Il s'agit de Tomato, enseigne elle-même répartie en cinq bâtiments de plusieurs étages. Malgré un jeune accompagnateur de deux ans et demi quelque peu rabat-joie, j'ai réussi l'exploit d'y passer au moins trois bonnes heures. Le bonheur! (Mon mari c'est sûr, n'aurait pas tenu plus de vingt minutes...)


Les cartes de crédit n'y étant pas acceptées, il a tout de même fallu rester stoïque face aux milliers de rouleaux entassés dans les rayons. Il faut dire qu'après une première visite des lieux au rayon mercerie, mon budget de 17'000 yen (environ 165 $) avait déjà fondu de moitié...









Qu'à cela ne tienne, j'ai pu me rattrapper au rayon coupons. D'avantage encore, dès le surlendemain, lors d'une virée dans le magasin Okadaya, situé lui dans Shinjuku. A ce sujet, je renvois toute personne amatrice de plaisirs textiles au très documenté billet de Blackcabbit's World, intrépide crafteuse installée à Tokyo. C'est grâce à elle que je n'ai pas perdu le Nord (ou plutôt l'Est) en cherchant la bonne sortie à la station de métro de Shinjuku (la plus grande au monde avec, au bas mot, une cinquantaine d'issues possibles!). C'est à elle aussi que je dois une autre magnifique découverte dans le quartier: le magasin de beaux-arts Sekaido... 


Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Woah, le paradis ! Je ne sais pas vraiment coudre, mais je ne sais pas pourquoi, je suis quand même attirée par les tissus. Je travaille tout près d'une rue dans laquelle tous les commerces sont dédiés aux tissus ; il n'y a sûrement pas autant de choix que là-bas, mais ça te plairait sûrement ;)

    RépondreSupprimer