vendredi 13 décembre 2013

Au fournil! (...et enfin au clavier)



Désolée d’avoir à nouveau déserté les lieux. Disons que j’ai pas mal eu les mains dans la farine ces derniers temps. En rentrant des Philippines, je n'avais qu'une idée en tête: reproduire la mythique Buko Pie locale, une bombe calorique à base de jeune noix de coco, dont je me suis régalée à Manille (merci qui? merci Alexandra!)Les évènements tragiques qui ont frappé l'archipel depuis n'ont fait que renforcer ma motivation. Après tout, la tarte pourrait servir d'appât pour récolter quelques fonds, n'est-ce pas?

La recette que je vous livrer ici est le fruit d'une demi douzaine d'expérimentations (Chéri s'est mis au programme HerbaLife depuis...) et a été testée et approuvée par la communauté philippine de Hanoï qui s'est chargée de vendre ma production finale lors du Charity Bazaar qui a eu lieu fin novembre. 





Ingrédients pour une tarte de 24 cm de diamètre

Pâte brisée sucrée:

215 gr. farine
100 gr. beurre coupé en morceaux
1 pincée de sel
40 gr. de sucre
1 oeuf

Dans un grand bol, mélanger la farine, le sel et le sucre. Rajouter le beurre. Pétrir du bout des doigts jusqu'à obtenir une semoule homogène. Rajouter l'oeuf et pétrir jusqu'à ce que le mélange forme une boule. Recouvrir d'une pellicule plastique et laisser reposer une petite heure au frigo. Abaisser la pâte sur un plan de travail fariné et tapisser le moule. Piquer le fond à la fourchette avant d'y déposer la farce.






Farce:
400 gr. de pulpe de jeune noix de coco (soit environ 4-5 noix dont on va garder 150 gr. d'eau)
85 gr. de sucre blanc
100 gr. de lait concentré (tel le "Evaporeted Milk" de la marque Carnation de Nestlé)
40 gr. de lait ou crème de coco 
30 gr. de crème entière
40 gr. de maïzena

Ouvrir les noix de coco en prenant soin de récolter le liquide à l'intérieur. Retirer la chair et la couper en fines lamelles translucides. Dans une casserole, porter le lait concentre, le lait ou la crème de coco, la crème entière et le sucre à ébullition. Ajouter la noix de coco réservée et cuire 2-3 minutes. Pendant ce temps, dissoudre la maïzena dans 130 gr. d'eau de coco et rajouter dans la casserole. Cuire quelques minutes jusqu'à ce que le mélange épaississe. Laisser refroidir et garnir l'abaisse précédemment piquée à la fourchette. Décorer la superficie de la tarte de quelques lanières de pâte entrelacées (voire d'un deuxième disque, si vous avez suffisamment de pâte). Enfourner à 200° et cuire environ 45 minutes.




Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Une excellente idée !
    Elle a l'air terrible cette tarte, je garde la recette pour l'hiver (aujourd'hui il fait 30 degrés à Buenos Aires :P).
    Je vais tester, c'est sûr.

    J'espère que les autres trois petits suisses vont bien ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hola Alejandra y el Gato! Tout le monde se porte bien, merci. Je vois que tu nous prépares tout de même de bien délicieux biscuits de Noël par 30 degrés... ;) Est-ce qu'on trouve facilement de la jeune noix de coco à Buenos Aires?

      Supprimer
  2. Michela oi,
    Waouh, tes photos sont magnifiiiques !!!
    Tu étais sur trépied ? C'est la magie de ton nouveau NEX ? Ou alors tu fais du post-traitement comme une professionnelle ?
    Maïeva Voyage

    RépondreSupprimer
  3. Non, pas de post-traitement si ce n'est des petits ajustements au niveau du contraste (en passant par l'histogramme "levels" et pas par le raccourci "brightness/contrast, qui est destructif).

    Oui, j'étais sur trépied avec mon Nikon 50mm 1.8 (en manuel, donc). Quelle galère gérer la composition de ce genre de photo. Et oui, le ebook de Pink of Yum est toujours dans pile à lire virtuelle... :/

    RépondreSupprimer