jeudi 29 août 2013

Jiang Bing, le petit-déj des Pékinois


Trêve de fainéantise, il est temps que je m'attaque aux quelques 1300 photos ramenées de notre récent périple chinois. Tiens, je commencerais bien par la fin: notre dernier gueuleton pékinois. Point de canard laqué pour l'occasion, mais une délicieuse crêpe dont la description nous a tant fait saliver, Chéri et moi, tout au long de la lecture des enquêtes de l'Inspecteur Li Yan (personnage clé de la série policière chinoise de Peter May, dont on compte six romans à ce jour).

Peter May, Meurtres à Pékin, Babel Noir, p. 60
"Pour l'instant, elle portait toute son attention à la cuisson de ses jian bing sur la plaque de la cuisine ambulante aménagée à l'arrière de son tricycle. Un toit en tôle ondulée rose aux bords relevés et des vitres coulissantes abritaient la plaque chauffée au gaz et tous ses ustensiles. Elle jeta sur la plaque chaude une louche de pâte liquide qui grésilla en cuisant. Après avoir retourné la crêpe d'un coup de spatule, elle cassa un oeuf, l'étala soigneusement, ajouta un peu de hoi sin* et de piment, puis saupoudra le tout de ciboule émincée avant de planter, au milieu, un gros morceau de blanc d'oeuf battu en neige et frit. Elle la plia en quatre, l'enveloppa dans un papier, la tendit à Li en échange de 2 yuans. Ensuite elle le regarda, avec une satisfaction évidente, dévorer la savoureuse crêpe fumante. "Merveilleux", dit-il en essuyant une trace de hoi sin au coin des lèvres."
* sauce épaisse à base de haricots de soja et de piment rouge. 

L'Inspecteur Li Yan se démenant comme un fou pour résoudre les pires affaires criminelles, c'est sur le pouce qu'il est souvent contraint de (petit-)déjeuner. Hélas pour lui, les vendeurs ambulants se font plutôt rares de nos jours dans les rues de la capitale. En trois jours d'intenses vagabondages, nous n'en avons pas croisé un seul vendant de ces crêpes. Par chance, c'est en poussant les portes d'une supérette, quelques minutes avant notre départ, que nous en avons déniché un. 


Six yuan au lieu de deux payés par notre cher Li en 1999, mais verdict unanime: mer-veil-leux!



Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 22 août 2013

Au pied de mon avocatier...


Que mon amie Maïeva me pardonne, je n'ai pas réussi à tenir ma promesse de participer à son jeu-concours sur la photo culinaire, sujet qui me tient pourtant tout particulièrement à coeur. La faute à ma récente escapade en famille dans le Nord-Est de la Chine et à mon impossibilité d'accéder à la plateforme Blogger depuis là-haut (tout comme FB, YouTube, DPStream, ainsi que la grande majorité des sites que je consulte plus ou moins compulsivement quotidiennement...). Il faudra un jour que quelqu'un m'explique comment contourner cette satanée de grande muraille pare-feu!

Bref, totalement hors délai, voici ma modeste contribution suite à la lecture de la méthode en 12 points pour réussir la photo d'un plat de pâtesPour l'anecdote, il s'agit d'une recette improvisée tout dernièrement pour arriver à bout des dizaines d'avocats tombés dans notre cour en ce mois d'août (et oui, on ne le savait pas jusqu'à présent, mais on vit bel et bien sous l'ombre d'un jeune avocatier...)

Un oignon finement haché, deux-trois tomates concassées et un brin de persil, auxquels on ajoute - hors du feu - la chair d'un avocat réduite en partie en cubes, en partie en purée, quelques copeaux de fromage et une poignée de pignons de pin grillés. That's it!

Le tout c'est maintenant de vous mettre l'eau à la bouche, et si possible d'avantage encore avec quelques petites astuces de composition et de prise de vue.



Ai-je passé le test? A vous de me le dire... ;)


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 7 août 2013

Revivals...

Il y a parfois des au revoir que l'on ne sait combien de temps ils sont destinés à s'étirer dans le temps. Souvent des longues années. Et puis il y en a d'autres qui nous surprennent par leur immédiateté. Ce fut le cas au mois de mai avec le retour à Hanoi de mon amie France (à prononcer avec l'accent québécois!), partie en août de l'année dernière. Un séjour de plusieurs semaines, c'était carrément inespéré. 

Ce fut le cas à nouveau il y a deux semaines, avec la visite flash d'Amy, Texane aujourd'hui expatriée en Afrique du Sud, qui, étant à Bangkok pour un séminaire, n'a pas résisté à l'appel de la capitale vietnamienne le temps d'un week-end.

Deux anciennes du Photo Club avec qui j'ai eu énormément plaisir à me balader le doigt sur le déclencheur... :)))
 











Rendez-vous sur Hellocoton !